Bien-êtreBonheurPsychologieSophrologie
Asterisk Le principe d’action positive en sophrologie
28/07/2017 cgadmin dans Bien-être / No comments

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Pensée positive - Cindy Germanaud, Sophroloque à Clamart

La pratique de la sophrologie s’appuie sur 4 fondements théoriques :

  • le schéma corporel : c’est la base du travail en sophrologie. On entend par schéma corporel la représentation globale que l’individu a de soi-même, c’est-à-dire tout ce qui constitue l’individu : l’enveloppe physique, les émotions, les sensations, l’intelligence, la réflexion, les intuitions, les valeurs…Au fur et à mesure de la pratique sophrologique, vous allez apprendre à découvrir puis à écouter votre corps. Au départ, vous apprenez à percevoir la forme et le mouvement de celui-ci, pour développer ensuite, la prise de conscience de ses sensations et de ses perceptions. L’intégration de ce nouveau schéma corporel conduit au renforcement de votre équilibre corps/esprit, à une meilleure relation avec vous-même et avec les autres, et à un comportement plus serein.
  • La réalité objective : ce principe impose de voir les choses et les personnes comme elles sont, sans préjugé ni a priori. Il s’agit de se regarder le plus objectivement possible.
  • L’adaptabilité : ce principe énonce que la sophrologie soit s’adapter à la personne. Le sophrologue doit ainsi adapter les techniques et théories sophrologiques, à la réalité des patients, clients ou élèves qui la pratiquent, et non l’inverse.
  • Et enfin, le principe d’action positive, sur lequel j’ai aujourd’hui envie de faire un focus.

Bien que la sophrologie ne soit jamais directive, elle n’est pas neutre pour autant. Toute la méthode est basée sur un courant, c’est ce principe d’action positive.

Qu’est-ce que le principe d’action positive ?

L’idée c’est que toutes les actions, pensées ou ressentis positifs engendrent de nouvelles actions, pensées ou ressentis positifs. Grosso modo : toute action positive dirigée vers notre corps ou vers notre mental à une répercussion positive sur notre être tout entier.

C’est renforcer la pensée positive dans le corps et l’esprit, afin de pouvoir aller de l’avant dans ses projets, se réaliser, être qui l’on est.

L’activation répétée du positif provoque ainsi un « effet boule de neige » sur toute la personne.

Ce processus de répétition du positif développe des pensées, des habitudes nouvelles, des comportements, des valeurs qui renforcent l’harmonie et développent une attitude de bienveillance.

En effet, ce à quoi nous portons attention grandit, et ce à quoi nous ne portons pas attention faiblit.

Le principe d’action positive, consiste à avoir conscience des conséquences de ses actes, tenter d’en retenir les aspects positifs ainsi que les valoriser. Il s’agit donc d’agir en pleine conscience pour prendre confiance en soi. C’est également le fait que tout effet positif sur le mental a une répercussion positive sur le corps et inversement.

Ce principe part du constat que le corps et l’esprit interagissent en permanence et que tout positif appliqué à l’un aura des répercussions sur l’autre.

Comment ça marche concrètement ?

Prenons un exemple : en séance, le sophrologue suggère une sensation comme le relâchement musculaire, la détente ou la chaleur à notre cerveau. Etant dans une démarche consciente et volontaire, nous transformons cette suggestion en autosuggestion, et nous pouvons ressentir au niveau de notre corps ce que nous lui proposons mentalement.

Si on parle de la notion de détente par exemple : nous l’avons fait passer d’un concept intellectuel à une sensation de plus en plus éprouvée par le corps. Nous avons transformé une pensée en sensation. Il y a eu un transfert de l’esprit au corps.

A partir de là, le corps, en appréciant cet état créé par le cerveau, va sécréter des substances (comme les endorphines par exemple) qui vont nous faire ressentir un état de bonheur et cet état apaise notre mental, donc nous vivons cette fois un transfert positif du corps vers l’esprit.

Développer la confiance

Un autre exemple : lorsqu’on utilise la visualisation qui nous permet de créer des images mentales, soit en nous suggérant simplement de nous sentir bien, soit en nous proposant de nous imaginer en train de réaliser une action qui nous paraissait insurmontable, cette « action » positive va permettre à notre cerveau d’envisager la possibilité de cette action, ce qui va aussi nous permettre de nous sentir confiant et de retrouver une nouvelle énergie afin d’aller à la conquête de nos objectifs. Nous ressentons donc physiquement cette nouvelle énergie qui nous permettra d’atteindre nos buts.

Le principe d’action positive rejoint l’idée d’avoir un esprit sain dans un corps sain.

En alliant le principe de réalité objective et le principe d’action positive, nous sommes donc plus enclins à voir le côté positif des choses. A voir le verre à moitié plein plutôt que le verre à moitié vide, et réaliser aussi que quelle que soit l’expérience, il y a toujours un enseignement à en tirer. Nous pouvons sortir des concepts d’échec et de réussite et être simplement dans l’expérience, dépourvus de jugements de valeurs. Cela permet de constater les effets relatifs à chaque action menée et changer l’action ou le comportement pour changer le résultat.

Pour ne pas s’identifier au problème

Différent de la méthode Coué, elle aussi utilisée en sophrologie (autosuggestion positive qui propose d’imaginer du positif là où il n’y en a pas forcément), le principe d’action positive se base sur quelque chose de positif, qui est bien là, présent mais que nous avons tendance parfois à perdre de vue.

Quand nous sommes confrontés à un problème, nous pouvons avoir tendance à être obnubilés par ce problème, voire même à nous identifier à ce problème, et plus rien ne semble exister.

La sophrologie n’est pas une baguette magique qui va vous permettre de faire disparaître ce problème. Grâce au principe d’action positive, vous allez pouvoir avoir accès au positif qui est en vous, à vos ressources, à vos capacités qui vont vous permettre de faire face à ce problème. Ainsi, grâce à la pratique régulière de la sophrologie, vous allez finir par créer une habitude et donner accès au positif qui est en vous. La répétition d’une habitude créant un état, cet accès à vos ressources positives intérieures va petit à petit faire partie de votre état naturel.

C.G.

Separator

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.